Seko Atsou Serge, le milieu qui monte, se confie

Le jeune milieu de terrain Togolais de 23 ans de l’Union de Douala, Seko Atsou Serge, fait partie des quatre joueurs de Ligue 1 du Cameroun nominés au Joueur du Mois Synafoc (Syndicat National des Footballeurs du Cameroun), pour le compte du mois de mars 2016. La liste vient d’être publiée. Seko Atsou Serge est le milieu qui monte.

Seko Atsou interviewé

Seko Atsou Serge, fait partie des trois joueurs de Ligue 1 du Cameroun nominés au Meilleur Joueur du Mois Synafoc de mars 2016

Les joueurs qui postulent à ce titre sont dans l’ordre : Thierry Makon (New Stars de Douala), Dang A. Bissene (UMS de Loum) et Seko Serge Atsou (Union de Douala).

Union de Douala de Seko Atsou Serge est deuxième du championnat camerounais, après 12 journées, avec 22 points. Elle devance le Canon de Yaoundé (3e) d’un point. Le leader, à la différence de buts, est UMS de Loum.  New Stars de Douala est 6e avec un total de 19e point.

Seko Atsou a signé à l’Union de Douala en 2013 après un court séjour au club Panthère de NDE où il avait atterri venant du Togo où il avait joué au sein d’AC Merlan et Gomido de Kpalimé. Le milieu togolais, en 12 journées, a marqué 3 buts. Il est le 2e meilleur buteur de son club, nous a-t-il déclaré.

Seko, très heureux d’avoir été nominés parmi les 3 meilleurs joueurs du mois de mars au Cameroun, nous a confié au téléphone : « J’ai reçu les félicitations du coach Diallo Siewe et de mes coéquipiers. L’ambiance est super bonne. »

Quant à la présente saison, il déclare : « La saison s’annonce sous de bons auspice. L’équipe joue bien. Nous sommes leaders avec UMS de Loum. Nous voulons gagner la Ligue. » Le milieu togolais a oublié de nous préciser que son club, l’Union de Douala, a été éliminé de la Ligue des Champions de la CAF.

Lorsque nous lui avons demandé de comparer la D1 du Togo et la Ligue 1 du Cameroun, il dit : « Le championnat togolais est technique et tactique. Ici, la Ligue est plus physique. »

De ses rêves de footballeurs : « Mon rêve est de porter le maillot des Éperviers du Togo. Je désire jouer pour mon pays. Pour avoir une chance, je dois continuer de bien jouer et que mon équipe continue de gagner. C’est avec de telles bonnes performances que je peux attirer l’attention du sélectionneur. »

Related Posts

Salou Bachirou, Silke et Michael
Salou Bachirou… Des propos bien fondés, et un seul souci : le bien du sport togolais.
Sénégal vs Togo Tournoi UFOA B Dames
UFOA B Dames-Les raisons occultes d’une déroute qui fait mal à tout un peuple
Le-Bénin-a-posé-des-problèmes-graves-au-Togo
CHAN Kenya 2018 – Les raisons cachées de l’élimination des Éperviers par les Écureuils

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :