Match amical : Éperviers et Éléphants, dos à dos… Satisfactions et Regrets

La dernière victoire du Togo en match officiel, remonte à septembre 2016 à Lomé contre Djibouti (5-0) en éliminatoires de la CAN 2017. La dernière en amical, on peut la retrouver très vite dans le courant du mois de juin 2017, tout récemment donc, contres les Comores à Marseille (2-0). Djibouti ou Comores, c’est à chercher dans la case des équipes en devenir. Bref, le Togo, depuis plus de deux années, ne sait plus bien se comporter…

Togo-lors-de-Togo-vs-Côte-d'Ivoire-en-Amicale-à-Lomé

Une équipe du Togo décevante, incapable de produire un jeu collectif digne de ce nom, face à une sélection ivoirienne qui a déroulé et dont la possession de balle a avoisiné les 60%.

Le Togo qui ne gagne plus, la Côte d’Ivoire, une attraction

Pire, ses derniers résultats officiels, match nul contre la Côte d’Ivoire (1-1), et défaites (1-3) doublement face au Maroc et la RDC à la CAN au Gabon, et en éliminatoires de la CAN 2019 face à l’Algérie (0-1), ajoutés aux défaites récentes en amical contre le Burkina Faso (0-2), et le Ghana (1-2), plus son élimination par le Bénin, du CHAN, laissent circonspects tous les observateurs sur un quelconque pronostic en sa faveur. Sa rencontre amicale contre la Côte d’Ivoire ce mercredi, devient alors plutôt pour le nombreux public de Kégué une balade pour faire la découverte des Éléphants locaux. Eux sont toujours en course pour le billet conduisant au Kenya, à la phase finale du CHAN….

L’amorce des débats en trombe des Ivoiriens, leur vivacité et leurs prises de risque combinées dès les premiers instants du match, ressortirent d’ailleurs les indices d’une équipe sûre de son affaire. Et n’eut été un sauvetage in extremis de Bourahana Issifou, les Éléphants allaient toucher déjà à la 7e mn, les filets togolais. Tout ceci dura un quart d’heure, Le temps pour le capitaine Kouloum Maklibé et ses coéquipiers, de rentrer dans le match et de prendre réellement leurs marques.

Ouverture du score togolaise contre le cours du jeu, égalisation ivoirienne cinq minutes plus tard

Élephants-de-Côte-d'Ivoire-du-match-contre-le-Togo-le-02-08-2017-à-Lomé

Les Éléphants dominateurs à Lomé malgré le résultat nul du match amical, n’a pas vraiment surpris le public, Claude Le Roy et Abalo Dosseh ayant attiré les Éperviers dans une spirale de défaites indigne du Togo.

20e mn : un corner, le tout premier des Éperviers locaux, est déposé sur une tête ivoirienne. Renvoyée, la balle croise sur son chemin Boukari Gafarou, dont la remise, contraint le portier Cissé Abdoul Karim à improviser une sortie. Celle-ci s’avéra hasardeuse ; d’autant plus que, Akoro Bilalé aux aguets, et voyant venir à sa rencontre les défenseurs adverses, réalisa dans la foulée, un lob de classe : 1-0 pour le Togo. Un avantage contre le cours du jeu. Mais aussi de court terme, cinq minutes seulement ayant suffi aux visiteurs pour rétablir la jonction. Une faute de main togolaise en pleine surface de réparation n’a pas échappé à la vigilance du juge Bébou Yanissou.

Tout était alors à recommencer. Et, autant, les Éléphants pressaient, autant, les Éperviers tenaient avec fermeté leur base. Plus que ça, ils eurent à tenter quelques rares mais vicieuses offensives, par l’entremise du duo Séwonou Kodjo-Tchatakoura Abdou Samiou. Mais, en grand patron de la défense doublé de meneur du jeu ivoirien, Diomande Hervé permit aux siens de s’en tirer sans dégât.

Joueur de classe et capitaine par-dessus tout, ce Diomande, était dans tous les coups. Il s’en était bien sorti plutôt bien aussi, durant toute la première mi-temps. Et à la reprise, il reprenait ses travaux d’Hercule. Défenseur central et milieu de terrain à volonté, il était de ces joueurs ivoiriens qui imposèrent une domination aux Togolais, de la 46e à la 75e mn.

Le match amical n’en

phase-match-Amical-Togo-vs-Côte-d'Ivoire

Les duels du match amical Togo vs Côte d’Ivoire du mercredi 02 août 2017 au Stade de Kegué furent âpres et sans concession de part et d’autre.

est pas un vraiment

Siège en règle devant la défense togolaise qui toujours bien portée par Bourahana Issifou, n’hésitait pas à mettre la semelle, et à user de bicyclette quand il le faut, pour défendre sa base. Le problème se corsait au fur et à mesure que les nouvelles entrées ivoiriennes se faisaient opérer. Et puis, il eut celles de deux joueurs dont les dossards ne figuraient même pas sur la fiche du match : un N°10 et un N°11. Et alors que, Ouro-Sama Hakim (entré en jeu à la 46e mn) et Issifou Bourahana, prirent sur eux de s’occuper du premier, Kouloum Maklibè faisait des misères au second à chaque fois qu’ils se croisent.

Entre-temps rentré en jeu, le goal Yacoubou Nouridine eut lui aussi, le temps et les occasions de montrer l’étendue de son talent. Un premier temps sur une balle à lui envoyée par Zan Bi Irié Roland (72e mn), et ensuite, sur les nombreux corners gagnés par les Éléphants. Côté togolais, les belles dispositions du jeune Yénoussi Guillaume et les étourderies de Hunlédé Kissimbo sur les bons ballons reçus sont à signaler. Le plus flagrant fut celui de la 89e mn, où après une percée dans la surface de réparation ivoirienne, il eut la mauvaise idée de continuer les dribbles au lieu de frapper. Le match pouvait alors se terminer sur ce score d’un but partout.

Un résultat dont « se félicite » » le coach togolais Abalo Dossé, mais qui semble donner des regrets à l’Ivoirien Kamara Ibrahim : « Nous sommes une équipe joueuse, et ce match contre le Togo, nous l’avions pris comme une rencontre officielle, et non amicale ». Tels sont les mots du patron des Éléphants locaux devant la presse.

  • RACINE BOIS ok bis

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :