Le Togo pourra se qualifier pour la CAN 2017

Les Éperviers pourront bel et bien être au rendez-vous de la fête continentale de football, à la phase finale de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) 2017 au Gabon. C’est ce que dit le résultat de l’analyse fondée sur les rapports des forces des équipes sur le terrain et les statistiques des matches. Au terme de l’avant-dernière journée des matches de qualifications, les Éperviers sont 3e du groupe A avec 8 points et un but différentiel de +2.

onrovia-Fodo-Laba-marque-but-sauveur

L’attaquant togolais, Fodo Laba, seul au milieu des Libériens, marque de la tête le deuxième but togolais sur une passe décisive de Djene Dakonam. Le Togo peut continuer à rêver avec raison à un billet pour la phase finale de la CAN 2017 au Gabon.

Le rapport des forces sur le terrain dit que le Togo peut remporter le gain de son match contre Djibouti avec au moins trois buts d’écart en septembre prochain. Les Éperviers ont déjà gagné le match aller à Djibouti (2-0). Dans un tel type de match couperet à domicile contre une équipe de standing inférieur, le Togo n’a jamais perdu. Et l’histoire logiquement se répétera. Avec 11 points et +5 de but différentiel, voici comment le Togo se qualifiera pour Gabon 2017.

L’analyse qui envoie le Togo à la CAN 2017

Le Cap Vert battra à Praia la Libye en septembre comme lors de leur confrontation au match aller en Libye (2-0). La Libye est un pays qui vit actuellement une crise politique aigue et les joueurs ne bénéficient pas de la sérénité nécessaire pour créer l’exploit à l’extérieur. Pour les Libyens, c’est un match sans enjeu notable. Le Cap Vert terminera donc deuxième de son groupe dont le leader est le Maroc.  Avec 12 points, les Capverdiens seront au rendez-vous de Gabon 2017.

Floyd-Ayité-dans-ses-oeuvres

Floyd Ayité dans ses œuvres. Il a apporté énormément au réseau offensif des Éperviers. Il a marqué un but plein d’autorité.

Burkinabè et Ougandais disputeront la première place du groupe D à distance. Le Burkina Faso gagnera face au Botswana et l’Ouganda fera de même face aux Comores. Avec 13 points chacune, ces deux nations iront au Gabon, les Burkinabè en tant que 1er de groupe et les Ougandais au titre de meilleur deuxième des groupes qualificatifs.

Il restera donc une place de meilleur deuxième à prendre entre la RD Congo, la Centrafrique, le Swaziland, le Bénin et le Togo. Dans ces batailles à mort, il y aura une confrontation directe entre la République Démocratique du Congo et la Centrafrique. les Congolais, à domicile, auront tous les atouts en main pour prendre leur revanche du match aller à Bangui où ils ont perdu (2-0) au match aller.

La victoire des Congolais leur assurera la qualification et la première place du groupe B. Avec 10 points, la Centrafrique sera éliminée de la CAN Gabon 2017.  Au cas improbable où la Centrafrique partagera les points, avec 11 points et +1 en but différentiel, elle sera tout de même éliminée car le Togo disposera de 11 points et d’un meilleur but différentiel (+5).

Le Swaziland chez lui, au match aller, a partagé les points avec le Malawi. Pour ce match retour, le Swaziland pourra gagner. Dans ce cas, le résultat dépassera difficilement les deux buts d’écart. Toutefois, les statistiques disent que le Malawi pourra ne pas perdre. Dans les deux cas de figure, le Swaziland sera éliminé à cause d’un différentiel de but négatif de deux buts avant la dernière journée.

Djene-Dakonam-se-bat-comme-un-lion

Djene Dakonam se bat comme un lion pour la conquête du ballon à Monrovia le 5 juin 2016, face aux Libériens.

Reste maintenant le cas épineux du Bénin qui possède huit (8) points et dispose d’un match en retard. Les Béninois joueront ce match à domicile le 12 juin contre la Guinée Équatoriale, dernier du groupe C avec 1 point. Le Bénin remportera le gain de son match sans coup férir mais ne pourra pas faire plus de 4 buts d’écarts. Ce sera donc avec 11 points en poche que le Bénin affrontera le Mali à Bamako en septembre pour la première place du groupe C.

Bien qu’ils aient la possibilité de faire un match nul, les Béninois perdront la rencontre au vu du rapport de force entre les deux sélections. Le score logique portera deux buts d’écart en faveur du Mali.

Les sceptiques diront que c’est un rêve. Nous leur répondrons que c’est une chronique prospective et qu’il n’est pas d’ailleurs interdit de rêver. Et que surtout, ils ne connaissent ni l’Afrique, ni l’indicible atmosphère à domicile des matches couperet sur le continent. Claude Le Roy, que l’on dit spécialiste de l’Afrique, a pourtant été surpris par l’ambiance à Monrovia. C’est tout dire.

Le résumé du match avec les 4 buts

Notes

Légende de la photo à la Une : Fodo Laba, balle au pied, a été constamment un poison pour la défense libérienne dès son entrée en jeu à Monrovia, le 5 juin 2016.

Related Posts

Agassa met en échec Kodjia
Éperviers vs Éléphants, ou quand la cendrillon neutralise le champion
Claude-Le-Roy-Oyem-Gabon-2017-avant-Maroc-vs-Togo
Claude Le Roy : « Contre le Maroc… il n’y aura pas de cadeau »
Sheyi-Adebayor-un-Épervier-qui-vole-haut
Sheyi Adebayor : « Contre le Maroc, tout est possible. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :